Ce sont des piscines posées à même le sol, sans terrassement, mais sur un terrain plat, sans aspérité et de préférence préparé (géotextile, sable, feutre, dalle béton,…)

Elles sont bien moins coûteuses qu’une piscine enterrée et vous imposera également moins de contraintes du point de vue de l’installation. Effectivement, les travaux et permis associés ne sont pas nécessaires pour l’installation d’une piscine hors-terre (sauf certains cas: voir réglementation) . 

De plus, si votre jardin est trop petit pour une piscine enterrée, vous pouvez satisfaire votre envie de baignade. 

Certaines piscines hors-sol peuvent être démontées et rangées très facilement. Attention cependant, une piscine hors sol devra faire l’objet du même entretien et des mêmes soins qu’une piscine enterrée. Il en sera de même pour l’eau qu’elle contient.

Les 4 grandes catégories de piscines hors sol

Les piscines gonflables

Piscine composée de plusieurs boudins gonflables positionnés les uns au dessus des autres. Ces boudins sont gonflés.  La rigidité de l’ensemble est un équilibre entre la pression de l’air dans les boudins et la pression de l’eau.

Les piscines auto-portées

Piscine composée d’un boudin gonflé d’air  en partie haute et d’un liner (paroi souple généralement en PVC) en partie inférieure qui forme le bassin. Il existe des modèles avec un boudin inférieur et un boudin supérieur pour une meilleure rigidité et un aspect plus classique (moins « ventru »)

Lors du remplissage, la piscine va prendre forme  et devenir stable grâce à la pression de l’eau. Encore plus que les autres modèles hors sol, cette piscine nécessite un sol parfaitement plat pour une répartition uniforme de la pression et éviter les déformations.

Les piscines tubulaires

Piscine  constitué d’un liner supporté par une l’armature de tubes en acier emboîtés les uns dans les autres qui soutient le bassin et assure la rigidité de l’ensemble.

Autoportante comme les deux modèles précédents, la rigidité de l’ensemble est assurée par la combinaison de  l’armature et de la pression de l’eau du bassin.

Les piscines rigides en kit

Piscine à structure rigide, constituée de panneaux modulaires assemblés (acier, résine, aluminium, bois composite, bois, béton,…). L’intérieur de la structure est recouverte par un liner . La structure est autoportante et stable même sans eau dans la bassin.  (dans une certaine limite et suivant l’épaisseur des panneaux et le type d’assemblage). Ce type de piscine peut être semi- enterré. Cela permet un accès plus aisé et une meilleure intégration au terrain. Par contre, c’est généralement au détriment de la longévité de la structure car les composants extérieurs ne sont pas prévus pour être au contact permanent de la terre et de l’humidité.

Les matériaux d’une piscine hors sol

Matériaux du liner

Le PVC est généralement le revêtement des piscines hors sol.C’est ce que l’on appelle le liner.

Son épaisseur varie de 0,2 mm pour les plus fine à 0,6 mm pour les plus solides. La résistance du revêtement est directement proportionnelle à son épaisseur. Pour le prix, c’est l’inverse…

Les modèles de grandes dimensions peuvent avoir un liner en PVC armé. Il s’agit de 2 couches de PVC collées sur une armature en polyester tissé. Ce produit offre une résistance à la déchirure plus importante et une stabilité dimensionnelle accrue.

Matériaux de la structure de la piscine

La structure des piscines hors sol est déclinée sous différents matériaux.

  • Piscine en bois, rigide et  esthétique mais plus onéreuse qu’une structure en acier par exemple. Nécessite de l’entretien dans le temps.
  • Piscine en acier ou en aluminium, plus souple que le bois mais légère et disponible dans un grand nombre de finitions : blanc, argenté, mais aussi imitation bois, etc. 
  • Piscine en béton,  particulièrement résistante, mais lourde et plus difficile à monter. 
  • Piscine en résine,  légère, rigide et facile à assembler.

Les accessoires d’une piscine hors-sol

Lors de l’achat de la piscine, sont généralement compris un certain nombre d’accessoires :

  • un système de filtration pour les piscines hors-sol au volume d’eau supérieur à environ 3 m3. Il peut être à cartouche (moins onéreux, mais aussi moins durable) ou à sable (plus encombrant, mais avec une meilleure finesse de filtration).
  • un diffuseur de chlore, petit distributeur flottant où l’on place les galets de chlore, qui se diffuse progressivement dans l’eau pour la purifier.
  • un kit d’analyse d’eau sert à vérifier le taux de chlore et le pH .
  • une échelle pour un accès au bassin, si la hauteur de la paroi est importante. Elle est généralement équipée d’un système de blocage pour éviter l’utilisation de la piscine par des enfants sans surveillance.
  • un tapis de sol qui isole le fond de la piscine du sol. (mais ne se substitue pas au feutre ou au géotextile)

Généralement non compris :

  • une bâche de protection qui isole la piscine des débris apportées par le vent.
  • une bâche d’hivernage qui empêche les impuretés de pénétrer dans le bassin durant l’hiver (feuilles mortes, poussières,…)
  • Une brosse et éventuellement un aspirateur de piscine destinés à nettoyer le liner. Généralement l’aspiration est assurée par la pompe grâce à un accessoire qui se place sur le skimmer.
  • Une épuisette pour se débarrasser des déchets flottants.
  • Un système de régulation du temps de filtration : horloge, programmateur,…
  • Un ensemble de produits pour traiter l’eau : galets de chlore, rectifiant de pH, floculants,…

Points à vérifier lors de l’achat de votre piscine hors sol

  1.  Le dimensionnement du système de filtration. C’est en général le point faible de ces piscines. La course au prix fait que c’est le premier poste qui est impacté par la réduction des coûts  avec pour conséquence d’avoir une filtration sous dimensionnée. La règle de base est que le débit de votre pompe doit filtrer le volume de votre piscine en 4 heures maximum. Votre filtre, avec votre pompe va éliminer 80 % des impuretés de votre eau. Les produits de désinfection feront le reste.
  2. L’épaisseur du revêtement. Plus il est épais, moins le risque de déchirure est important.
  3. La présence d’une notice de montage claire, en français
  4. La durée de garantie et les conditions (nombre de baigneurs, état de surface du sol, protection de la pompe contre les projections d’eau….)
  5. La fourniture ou non des accessoires

Ordre de grandeur des prix (au premier trimestre 2020)

Avantages et inconvénients

Avantages Inconvénients
Gonflable prix très bas
montage rapide
démontable pour l’hiver
peu solide
petites dimensions
peu esthétique
très faible profondeurs
Auto-Portante prix bas
montage rapide
démontable pour l’hiver
peu stable
uniquement ronde
peu esthétique
faibles profondeurs
Tubulaire montage simple
stable
formes et dimensions variées
démontable possible 
pas de grandes profondeurs
Kit Rigide rigidité
aspects variés
formes variées
peut être enterrée
profondeurs variées
prix plus élevé
complexité du montage
pas de démontages répétés

 Sécurisation de l’espace de baignade

Principe de base : 
« toute baignade doit se faire sous la surveillance constante d’adultes. 
Malgré sa faible profondeur, la sécurisation de la piscine est indispensable.  Si la loi n’impose pas de mesures spécifiques liées à la sécurité des piscines hors-sol, (contrairement aux piscines enterrés) il est impératif  l’interdire l’accès à la piscine hors la présence d’un adulte par :

  • échelle de sécurité (avec marches amovibles par exemple) ; 
  • barrière de sécurité ; 
  • alarme ou couverture. 

Ces dispositifs sont à choisir en fonction de la taille de la piscine et des enfants qui peuvent y avoir accès. 

Les produits d’entretien (chlore, correcteur de pH,…) doivent être stockés hors de la portée des enfants.

L’installation électrique doit être faite avec soin. La protection en amont de la prise de courant sur laquelle est branchée la pompe doit être bien calibrée (faible intensité car la pompe fait généralement moins de 1000 W) et si possible équipée d’un disjoncteur différentiel 30 mA (comme une salle de bain). La prise femelle doit être étanche. Si vous utilisez une « rallonge » , elle doit elle aussi être étanche.

Bien que conçu pour un usage extérieur, le moteur de la pompe doit si possible être protégé des éclaboussures et de la pluie.

Déclaration ou permis de construire

Une déclaration préalable de travaux est nécessaire si sa surface de la piscine est supérieure à 10 m2, que sa hauteur est de plus de 1 m de et qu’elle reste plus de 3 mois en place.

Si la piscine est couverte par un abri de piscine dont la hauteur est égale ou supérieure à 1,80 m, vous devrez également déposer une demande de permis de construire.

D’autre part, si la commune possède un PLU (Plan Local d’Urbanisme), il peut y avoir des contraintes d’implantation : distance avec les limites séparatives,…

Si vous êtes dans un lotissement, le règlement ou le cahier des charges peuvent aussi vous apporter des contraintes : choix des couleurs, hauteurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *